logo
Centre franco-britannique de Ouistreham
Actualités - 20018

Centre franco-britannique de Ouistreham

A l’issu d’un concours, l’atelier Philéas, l’atelier H. Audibert et Casson Mann ont été retenus parmi 133 dossiers pour réaliser ce Centre franco-britannique à Ouistreham. Prévu pour être inauguré en 2019, le projet est pour l’heure suspendu.

Vue sur plage. Cet équipement culturel et touristique de 3100 m2 prévoit de s’intégrer en totale harmonie à la dune. Il s'élève dans le sable, offre une promenade sur sa toiture. Il forme une arche, entre la ville et l'océan, un pont sur les relations franco-britanniques.

A l’intérieur, l'atelier Philéas dote l’espace d’un hall, de deux salles d'exposition (une pour la collection permanente, l'autre pour les collections temporaires), d'une boutique et d’un auditorium, avec un langage inspiré des bunkers. La scénographie de Casson Mann est basée sur la création d'un paysage terrestre ou marin en 3D évoluant à travers l’histoire. En immersion, les visiteurs rencontrent des personnages, vivent des événements historiques. 

La lumière vient souligner volumes, contenus et contenants, délicatement et de façon dissociée en fonction des échelles. 

 

 

Siège Jean-Paul Gaultier Paris
Actualités - 2004

Siège Jean-Paul Gaultier Paris

Jean-Paul Gaultier choisit ce palais de style Beaux-arts, du 3e arrondissement de Paris, pour installer son siège. Construit en 1912, le bâtiment possède des détails modernes pour l’époque, comme des voûtes sans pilier et d’élégants ornements, dont les vitraux inspirés de l’école de Nancy.

Avant d’y organiser ses premiers défilés, le couturier confie la réhabilitation des lieux au duo d’architectes Moatti & Rivière. La demande, profiter au mieux des volumes, atteindre une esthétique de l’excès, finement équilibrée entre mesure et démesure. Les architectes se sont ainsi inspirés de l’univers du styliste et sont allés puiser dans l’histoire de l’immeuble – un temps appelé « l’Avenir du prolétariat » - pour imaginer des espaces propices aux rêves.

L’atelier H. Audibert signe la mise en lumière intérieure. Ses dispositifs d’éclairage soulignent le travail des architectes, dans les salons de défilé, d’essayage, la salle de presse, l’atelier… Ils viennent valoriser la sobriété de la palette chromatique ivoire et noir. Ils font le jeu des sols laqués en résine où seules les couleurs des robes se reflètent. Elégants jusque dans les détails, l’atelier H. Audibert a créé spécialement des lustres à pampilles composées de gouttes de cristal maintenues entre des plaques de verres.

 

Au coeur du verre vénitien, chez Aristide Najean
Actualités - 16 avril 2018

Au coeur du verre vénitien, chez Aristide Najean

Immersion. L’atelier H. Audibert s'est rendu récemment à la Cathédrale, l'atelier d'Aristide Najean. C'est ici que le peintre et sculpteur de verre, figure de Murano, donne naissance à des oeuvres d'exception. A l'occasion d'une des étapes de fabrication d'une série de luminaires, nous avons approché le savoir-faire, l'art de souffler le verre vénitien.  

Deux mots sur la cathédrale.
Chargée d'histoire, elle a appartenu à Alfredo Bardini,un maître verrier qui, pendant longtemps, a contribué à donner ses lettres de noblesse au métier. Aristide Najean s'y est ensuite installé, l'a rénové en conservant l'âme du lieu. Depuis, il est le théâtre d'un bal de souffleurs de verre, dont les meilleurs de l'île, qui dans une chorégraphie juste accomplissent des gestes d'une grande technicité. C'est ainsi, autour des fours placés sous d'immenses voûtes, que des objets uniques prennent forme.

Son travail du verre, la sculpture, est pour Aristide Najean le prolongement de sa peinture. Il en a une parfaite maîtrise.  L'artiste l'a acquise au côté de Mario Badioli, un autre maître verrier. 

Aujourd’hui, des grands noms du design font appelle à lui dont Philippe Stark notamment. Il a signé pour ce dernier, des pièces monumentales au restaurant gastronomique du Meurice, des éléments de décors du Palazzina Grassi ou encore ceux du Royal Monceau.

  [caption id="attachment_2169" align="alignleft" width="900"] Atelier H. Audibert, concpteur lumière : Une partie de l'équipe de l'atelier d'Aristide Najean en action. Crédits Aurore Assimon Amata [/caption]

 

 

 

 

 

 

L'atelier H. Audibert

 
Designer-lumière concepteur-lumière plasticien-lumière atelier-H-Audibert
Design-lumière conception-lumière

 

[Vidéo] Citizen Baselworld 2018
Actualités - 28 mars 2018

[Vidéo] Citizen Baselworld 2018

A découvrir en vidéo, le très élégant espace d'exposition de l'horloger Citizen installé à Bâle durant Baselworld 2018. Signé Atelier Tsuyoshi Tane Architects, l'atelier H Audibert a conçu la mise en lumière du stand. Elle a été imaginée à partir d'un dialogue avec les architectes. Une série de dispositifs investissent ainsi 4 zones différentes, dans un jeu de lumière blanche, chaude et froide. 

L'éclairage accompagne d'une part l'ouvrage. Il fait écho au langage de l'architecture, dans les cheminements, les bureaux, les lieux où les montres sont exposées. Il vient ensuite mettre en valeur les objets, révèle délicatement leur design. 

Visite guidée dans cette vidéo réalisée par la maque :

[embed]https://www.youtube.com/watch?v=z23HOlr9EPY[/embed]

Designer-lumière concepteur-lumière plasticien-lumière atelier-H-Audibert
Design-lumière conception-lumière

L'atelier H. Audibert

 

Prix. Lauréat des LIT Lighting Design Awards !
Actualités - 8 février 2018

Prix. Lauréat des LIT Lighting Design Awards !

L'atelier est heureux de compter parmi les lauréats des 1ers LIT Lighting Design Awards 2017 ! Ce prix international récompense la créativité et l'innovation en matière de conception lumières.

Ce sont les dispositifs d'éclairage de CAP3000 qui ont ici été distingués dans la catégorie : Interior Architectural Illumination. 

C'est aussi une collaboration riche entre l'équipe de l'atelier H. Audibert et celle de l'agence Jouin-Manku qui est récompensée ! 

En effet, la lumière investit ce centre commercial de Saint-Laurent-du-Var de façon intimement liée à l'aménagement, en employant un vocabulaire marin.   

 

L'atelier H. Audibert