Œuvres originales

Villages Nature Paris, espaces de créations

Cette cité végétale de 180 ha vient d’ouvrir ses portes au public à quelques kilomètres de Paris. L’atelier H. Audibert a conçu l’ensemble de l’identité nocturne du lieu, avec une approche identique employée pour une ville. Au-delà, l’équipe a imaginé créé des objets lumineux spécifiques adaptés à l’espace et son esprit : un cadre de détente où l’homme et la nature sont en harmonie.  

Roseaux, galets, pissenlits, boules… éclairants, ont été dessinés et concourent aujourd’hui à la poésie du site.

Designer-lumière concepteur-lumière plasticien-lumière atelier-H-Audibert
Design-lumière conception-lumière

Mobile-146

 

Mobile -146 a été imaginée et conçue par Hervé Audibert et Laurent Bolognini, plasticiens et designers.

Lampe cinétique, elle met en rotation deux disques lumineux montés sur des tubes aluminium. Indépendant l’un de l’autre, leur vitesse de rotation est variable.

Mobile-146 est un hommage aux mobiles du sculpteur Alexander Calder et de ses travaux. Son envergure varie entre 120 et 140 cm.

Indications techniques
Disques lumineux à LED : 3000° K (diamètres : 16 et 21 cm)
Vitesse de rotation variable : 1 tour / 10 à 300 minutes.
Intensité lumineuse variable : de 0 à 100%.
Vitesse de rotation et intensité lumineuse pilotable à partir d’une application Smartphone.

 

Designer-lumière concepteur-lumière plasticien-lumière atelier-H-Audibert
Design-lumière conception-lumière

Villa Méditerranée

La Villa Méditerranée – imaginée par Stefano Boeri – se définit comme point de convergence pour une diversité d’ensembles géopolitiques, entre fractures et confluences. Inscrit dans une tradition humaniste, il a imaginé un bâtiment qui développe ses espaces sur et sous la mer, avec une avancée en porte à faux de 40mètres.

L’Atelier H. Audibert y a mis en scène la lumière de telle sorte qu’elle offre au spectateur l’impression d’une vague sur l’esplanade.

Par la lumière, la méditerranée entre dans le bâtiment, l’eau envahit les murs intérieurs et anime de ses mouvements les grands aplats des volumes de l’entrée ainsi que les plafonds. Sur les façades vitrées se dessinent les contours de ses côtes et de ses richesses culturelles.

Par l’adjonction de pixels sur les montants, elles sont transformées en écrans et racontent par le mouvement la richesse de l’esprit méditerranée. Des images figuratives sont projetées, représentatives de la culture méditerranéenne. Ces images sont vivantes, mouvantes, évolutives et rappellent les mouvements de la mer. L’identité nocturne du bâtiment se transforme et devient une expression littérale de la puissance culturelle du bassin méditerranéen.

Cette illumination dynamique et subjective se démarque alors de celle, statique, du MuCEM, rendant la cohabitation possible par la teneur du propos.

 

Designer-lumière concepteur-lumière plasticien-lumière atelier-H-Audibert
Design-lumière conception-lumière

Théâtre de Sénart

L’agglomération du Grand Paris Sud a inauguré sa nouvelle Scène Nationale, le Théâtre de Sénart. Son architecture monumentale, composée d’un jeu d’obliques et d’une hiérarchie de reliefs, est signée Chaix & Morel et Associés.

A ses côtés, l’atelier H. Audibert a réalisé la mise en lumières de l’édifice. Il est intervenu à l’extérieur sur les immenses façades et à l’intérieur dans le vaste espace d’accueil.

Dès lors, le corps du bâtiment semble se mouvoir. Sous sa double peau perforée, en cassette d’aluminium, un dispositif de LED dynamique projette une image semi-abstraite, délicatement animée. On est alors interpelé, tout autour du théâtre, par un flot de nuages qui, lentement, se déplacent quasiment imperceptiblement. L’aspect change sans cesse, n’est jamais identique.

Les portes de l’entrée franchies, le concept lumière se poursuit dans le hall et invite à lire un décor tout en profondeur. Deux niveaux d’éclairements de l’accueil se complètent. L’espace est d’une part valorisé avec un premier système de LED général. Puis, les éléments de détail (mobilier, décoration) ont été dissociés et soulignés avec d’autres points de lumière. Ce sont de fines touches, vecteurs de convivialité et d’élégance.

Designer-lumière concepteur-lumière plasticien-lumière atelier-H-Audibert
Design-lumière conception-lumière

Ylem

Œuvre originale. L’atelier H. Audibert crée Ylem, imaginée à l’occasion de l’étincelante Fête des Lumières de Lyon de 2013. L’installation investit le Musée des Confluences, alors encore en chantier. A cette date, la construction du lieu dédié à l’histoire naturelle et aux sociétés n’est pas complètement achevée. L’oeuvre joue de cette position.

Performance lumière, l’atelier a orchestré le propre Big Bang du lieu. Plusieurs centaines de gyrophares de différentes couleurs ont été scrupuleusement posés sur l’importante surface du musée, de plus de 22 000 m2.

Ylem représente l’explosion des énergies, évoque le choc et annonce la naissance du musée aux Lyonnais, les appelle à se l’approprier.

Designer-lumière concepteur-lumière plasticien-lumière atelier-H-Audibert
Design-lumière conception-lumière

Métaphone

Le Métaphone ® entre dans le projet global de reconversion des Fosses 9 et 9bis, site historique situé à Oignies (62), en un lieu dédié à la musique et au son, imaginé par l’agence Hérault-Arnod.

Le Métaphone® est tout à la fois une salle de concert et un instrument de musique urbain, dont les façades produisent et diffusent des sons. Un bâtiment à double peau, celle de la façade constituée d’écailles de matériaux divers et celle du bâtiment lui-même.

L’Atelier H. Audibert a habillé cette première peau constituant le support d’une programmation lumineuse poétique. Accompagnés d’un dispositif musical et jouant avec la transparence des fenêtres de verre, les panneaux lumineux équipés de dispositifs vidéo basse définition suggèrent des images pour rendre l’espace vivant. Les panneaux s’illuminent indépendamment de la programmation musicale du bâtiment et de la façade.

Pour que la magie opère, l’Atelier H. Audibert a imaginé une programmation proposant, par alternance, le passage de nuages, la pluie qui tombe, une nuit étoilée ou encore des fenêtres illuminées et animées ponctuellement tel un immeuble habité, par lesquelles apparaissent des silhouettes humaines.

Designer-lumière concepteur-lumière plasticien-lumière atelier-H-Audibert
Design-lumière conception-lumière

Silos Calcia

La SEMAPA, en charge de la coordination du projet d’aménagement urbain de la ZAC Paris Rive Gauche, a lancé une consultation pour la réalisation d’une intervention artistique sur les silos Calcia, une structure industrielle de stockage de ciments.

Plus grande opération d’urbanisme menée dans la capitale depuis les travaux haussmanniens du 19ème siècle, le projet de la ZAC Paris Rive Gauche est de transformer cette zone industrielle en nouveau quartier parisien, et réussir à équilibrer le paysage urbain.

Le projet de l’atelier H. Audibert, finaliste du concours, prévoyait de métamorphoser les deux futurs silos en tours habitées, grâce à l’installation de « fenêtres » matérialisées par des amas de points lumineux en LED, répartis sur toute la hauteur des parois bétonnés (38m).

L’ensemble formait alors une image générique de la ville contemporaine, visible de jour comme de nuit.

Designer-lumière concepteur-lumière plasticien-lumière atelier-H-Audibert
Design-lumière conception-lumière